Comment prévenir les chutes des personnes âgées ?

chutes des personnes âgées

La majorité des personnes âgées sont favorables à leur maintien à domicile. Elles sont très nombreuses à vouloir continuer à vivre chez elles aussi longtemps que possible. Toutefois, selon les statistiques, plus de 3 seniors sur 10 âgés de 60 et plus qui restent vivre à leur domicile ont déjà chuté. En effet, après la cinquantaine, la vision diminue. Puis, le senior perd progressivement de motricité. En cas de chute, celui-ci peut avoir une fracture ou une entorse. Dès fois, cela peut même engendrer le décès de la personne âgée. Quels sont les moyens de prévention existants pour prévenir cet accident domestique ?

Recourir à une solution de téléassistance

Si la personne âgée vit seule, la téléassistance est une solution presque incontournable pour assurer sa sécurité. Ce système a même été créé dans le but de pallier l’isolement des seniors. Il permet, soit d’alerter les proches en cas de chute ou d’un autre souci sanitaire de la personne âgée, soit de bénéficier d’une intervention rapide.

Un système de téléassistance personnes âgées se compose d’un accessoire comme une montre ou un médaillon doté d’un bouton d’alerte ainsi que d’un boîtier relié au téléphone fixe. Si le senior appuie sur le bouton, un message est envoyé au centre de téléassistance. Il sera alors entré en contact avec des interlocuteurs professionnels. S’il répond à l’appel, l’opérateur évalue la situation et prend les dispositions nécessaires. En l’absence de réponses, les secours sont immédiatement alertés.

L’accessoire peut également être équipé d’un capteur de chutes lourdes. Si le dispositif détecte une perte de verticalité pendant 20 secondes, le bracelet ou la montre vibre et envoie automatiquement une alerte aux chargés d’assistance afin de secourir rapidement le senior. Pour en savoir plus, rendez-vous sur tele-assistance-senior.fr.

Aménager son espace de vie pour limiter les risques

Un système d’alarme personne âgée est essentiel pour une prise en charge rapide du senior. Toutefois, cette solution ne suffit pas puisqu’elle n’empêche pas les chutes. Pour limiter les risques, il est essentiel d’aménager l’habitat de la personne âgée pour assurer sa sécurité. À cet effet, il faut veiller à ce qu’elle puisse se déplacer facilement dans sa maison. Évitez donc de laisser des objets au sol (meubles ou autres), surtout dans les différents lieux de passage du logement comme l’entrée d’une pièce, l’escalier et le couloir. Pensez également à fixer les fils des différents appareils dans la maison pour éviter que la personne âgée se prenne les pieds dedans et trébuche.

Il est également essentiel d’adapter l’éclairage. Il doit être suffisamment fort pour ne pas créer des zones d’ombre. Pour cela, il est nécessaire de diversifier les sources de lumière. Une simple lampe au plafond ne suffit pas. Il faut également mettre en place des sources de lumière à mi-hauteur. Il convient aussi d’installer un détecteur de mouvement qui déclenche automatiquement la lumière. De cette manière, le senior n’a pas besoin de manipuler les interrupteurs. Pensez aussi à installer une lumière qui éclaire le sol, notamment la partie située au pied du lit. Un bon éclairage n’est pas seulement hautement sécuritaire pour la personne âgée. Cela impacte également positivement son bien-être. Elle sera moins stressée et anxieuse et peut, de ce fait, recouvrer une certaine joie de vie.

Pour limiter les risques de glissade, il est également recommandé d’enlever les tapis et d’équiper la personne âgée d’une sandale à semelles antidérapantes. Enfin, si elle vit avec un animal domestique, notamment un chien, il est essentiel d’apprendre à l’animal à ne pas rester dans les pattes.

Adapter la salle d’eau pour éviter les chutes

La salle d’eau est une pièce à risque pour les seniors. Aussi, il est essentiel de l’adapter à leurs besoins pour qu’ils puissent s’y rendre quotidiennement en toute sécurité. Pour ce faire, remplacer la baignoire par une douche est recommandé. Sécurisée, une douche italienne est la plus adaptée. Sans seuil, elle permet à la personne âgée de prendre facilement sa douche. Si le senior préfère conserver une baignoire pour profiter de bons bains relaxants, il est important de le configurer correctement afin d’améliorer son accessibilité. Le changer par une baignoire à porte est la solution la plus sécurisée.

Installer un siège de couche permet aussi de mieux sécuriser la toilette. Le marché propose des modèles qui se fixent sur les murs. Ils peuvent être rabattables ou non. Un siège de douche à installer dans un angle aussi est pratique. En revanche, il offre une surface d’assise plus réduite. Ce sont des solutions pérennes qui s’adressent aux propriétaires. Si vous êtes locataire et qu’il ne vous est pas possible d’opter pour ce type d’installation, orientez-vous vers un siège amovible.

Enfin, placez des barres d’appui dans la salle de bain pour éviter les glissades. Il en faut une près de la toilette afin que le senior puisse se relever facilement. Dans le cas d’une baignoire, une barre d’appui murale posée verticalement à l’entrée est indispensable.

Adopter une bonne hygiène de vie

Pour prévenir les chutes, le senior doit prendre bien soin de sa santé afin de rester en forme aussi longtemps que possible. À cet effet, une alimentation saine et équilibrée est indispensable. Une nutrition carencée augmente les vertiges ainsi que la sensation de faiblesse, et ainsi le risque de chute. Pour un homme, il faut un apport calorique d’environ 2000 kcal par jour, et pour une femme de 1800 kcal.

La pratique d’une activité physique est également essentielle. Le senior peut faire, par exemple, de la marche, du yoga, de l’aquagym ou encore de la gymnastique douce. Celui lui permet d’entretenir son équilibre, ses muscles ainsi que sa respiration. L’idéal est d’adhérer à un club. Cela améliore l’humeur et booste le bien-être. Mais, si ce n’est pas possible, il suffit de faire de petits exercices quotidiens à la maison.

Enfin, il est conseillé de prendre rendez-vous avec un ophtalmologue au moins une fois tous les ans à partir de 60 ans.

Résidences et services pour séniors : trouver les meilleures adresses en ligne
Qu’est-ce qu’un drap de glisse ?