A qui est destiné l’Allocation d’Autonomie Personnalisée (APA) ?

Évaluée en fonction du niveau de dépendance de la personne âgée, l’Allocation Personnalisée d’Autonomie permet de participer aux frais liés à l’accueil en établissement ou de financer des prestations en faveur du maintien à domicile.

Ce qu’il faut savoir sur l’Allocation Personnalisée d’Autonomie

L’Allocation Personnalisée d’Autonomie est une prestation en nature accordée par le Président du Conseil départemental. Elle concerne les personnes âgées vivant à domicile ou en établissement. Elle ne fait l’objet d’aucun recours sur succession ou donation et n’est pas soumise à l’obligation alimentaire. L’APA s’adresse à toutes les personnes répondant aux critères ci-dessus, qu’elles résident dans un établissement d’hébergement, au domicile d’un proche ou chez un accueillant familial ou à domicile. L’APA n’est pas limitée à des dépenses de personnel, elle permet également de financer des dépenses liées à l’incontinence, au portage de repas, à la téléassistance ainsi qu’à des aides techniques et aux prestations liées à l’aide à l’aidant principal (aide au répit ou forfait hospitalisation). Elle permet de rémunérer un ou plusieurs salariés, un service d’aide à domicile autorisé ou une personne autorisée à accueillir le bénéficiaire à son domicile à titre onéreux.

Les conditions à respecter pour bénéficier de l’Allocation Personnalisée d’Autonomie

L’APA est un droit universel et concerne ainsi l’ensemble des personnes âgées en situation de dépendance de 60 ans et plus, sans condition de ressources. L’APA est une allocation destinée aux personnes âgées dépendantes  qui nécessitent une surveillance régulière et qui ne sont plus autonomes dans l’accomplissement des actes quotidiens. L’allocation personnalisée d’autonomie permet ainsi d’offrir à chacun une prise en charge adaptée à ses besoins et à sa situation. L’allocation personnalisée d’autonomie finance à la fois le maintien à domicile de l’aîné en perte d’autonomie (on parle alors d’APA à domicile), mais peut également être demandée pour un séjour en maison de retraite (on parle ici d’APA en établissement). Pour en bénéficier, vous devez tout de même respecter quelques conditions. Cette allocation est réservée aux seniors de 60 ans et plus, en situation de perte d’autonomie et  résidant en France.

Comment faire une demande d’APA ?

Le niveau de l’allocation dépend du degré de dépendance de la personne âgée, mais aussi de ses revenus. En effet, une participation financière peut être demandée au bénéficiaire. L’APA n’est pas une aide qu’il est possible d’utiliser en toute liberté. Elle doit impérativement servir aux dépenses prévues dans « le plan d’aide ».  Toute personne âgée de plus de 60 ans et résidant en France peut bénéficier de l’APA (allocation personnalisée d’autonomie). Seule condition: présenter une perte d’autonomie. Si la personne vit à son domicile, un « plan d’aide » est alors mis en place pour soutenir le bénéficiaire au quotidien.  Le retrait du dossier peut notamment se faire auprès de sa mairie ou de son centre communal d’action sociale (CCAS). Les services départementaux disposent de deux mois pour donner un avis favorable ou non à la demande.

Quelle formation pour aménager des espaces accessibles aux PMR ?
Accompagnement d’enfants et d’adolescents en difficulté d’apprentissage